Méthode: le secret de la section Analyses

L’objectif de la section Analyses est d’expliquer la logique des statistiques qui seront présentées dans la section Résultats, tout de suite après. Ce billet s’adresse à tous ceux qui utilisent des méthodes d’analyse quantitative dans leurs recherches, c’est-à-dire vraiment beaucoup de monde. Remarquez, peut-être que vous pourriez adapter la méthode que je vais vous proposer pour une analyse qualitative aussi.

Il y a quelques mois, j’ai fait la révision scientifique d’un article soumis à une revue de mon domaine qui m’a donné un parfait exemple de section Analyses catastrophique (et la section Résultats après, aïe ça faisait mal…). Les auteurs y avaient décrit une seule de leurs analyses, la plus compliquée, sans plan, sans mention des autres analyses, sans expliquer la logique de l’enchaînement des diverses analyses. Non seulement inutile, cette section rajoutait de la confusion à l’article en donnant une  impression erronée des résultats dans leur ensemble. Pourtant, la section Analyses de la Méthode peut devenir la clé de la clarté de votre article si vous vous y prenez bien. En ce qui me concerne, c’est la botte secrète des chercheurs futés.

Une bonne section Analyses clarifie le lien entre les questions de recherche et les procédures statistiques et donne le plan de la section Résultats. Elle oblige l’auteur à maîtriser parfaitement la logique de son projet de recherche, ce qui est moins évident qu’il n’y paraît. D’un exemple horrible, passons aux chefs d’œuvres: les articles de l’équipe des chercheurs Avshalom Caspi et Terrie Moffit. La méthode que je vous décris vient tout droit de la lecture de leurs articles, que vous pouvez consulter ici.

L’idée toute simple mais brillante est de se servir des questions de recherches pour structurer la section Analyses. Comme ceci:

 

  1. Question de recherche 1
  • Analyses choisies pour répondre à la question 1 et pourquoi
  1. Question de recherche 2
  • Analyses choisies pour répondre à la question 2 et pourquoi

 

Et ainsi de suite. Vous pouvez être plus subtil, mais c’est l’idée de base. Pour l’écrire, le lien entre les questions et les analyses devra être absolument clair dans votre tête et il deviendra limpide pour votre lecteur. La beauté de la chose, c’est que vous aurez réalisé en même temps la structure de votre section Résultats.

Bien sûr, la section Analyses est facultative et il se peut qu’on vous décourage d’en inclure une dans votre article si vos analyses sont simples et bien connues des chercheurs de votre domaine. De plus, il n’y a habituellement pas de place dans les revues médicales et les autres revues savantes qui limitent sévèrement le nombre de mots. Je vous dirais de l’écrire quand même, pour vous aider à clarifier vos idées et à préparer votre section Résultats. Ce ne sera pas du temps perdu.

Sources pour ce billet:

http://www.moffittcaspi.com/publications

Dans celui-ci par exemple: allez juste lire les objectifs à la fin de l’introduction et voyez le lien avec la section Statistical Analyses. Ou encore celui-ci.

Advertisements

Une réflexion sur “Méthode: le secret de la section Analyses

  1. Ping : Résultats: doit-on expliquer les analyses?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s