À méditer: la première personne

An experiment cannot attempt to demonstrate, control unwanted variables, or interpret findings, nor can tables and figures compare (all of these can, however, show or indicate). Use a pronoun or an appropriate noun as the subject of these verbs. I or we (meaning the author or authors) can replace the experiment.

Publication Manual of the American Psychological Association, 6th ed., p. 69

Pour tous ceux qui s’obstinent à croire que la conjugaison à la première personne est interdite dans les articles scientifiques…

Advertisements

Intégrer les références dans un article

Vous n’avez habituellement pas le choix de la forme technique que prend l’intégration des références et citations dans un article scientifique, elle est rigidement codifiée par le manuel de style choisi par la revue: noms d’auteurs et dates entre parenthèses, numéros en exposant renvoyant à une liste ou encore notes de bas de page. Fort bien, mais certains choix stylistiques vous reviennent tout de même.

Continuer la lecture de « Intégrer les références dans un article »

La révision d’article

Un jour, j’écrirai un billet sur la révision d’articles scientifiques mais en attendant, voici une lecture très pertinente.

Finir en force

À moins d’avoir la chance inouïe d’avoir un travail scientifique impeccable à rapporter, vous avez sûrement abordé des faiblesses et des limites dans votre section Discussion. C’est nécessaire et important, mais ne finissez pas votre article là-dessus! La fin de l’histoire est un moment fort, il faut en profiter pour imprimer votre message dans l’esprit du lecteur.

Continuer la lecture de « Finir en force »

À méditer: en cours d’écriture

Never close your mind to new insights about your work and its implications. But when you have them, go back and weave them into the opening and Introduction.

Joshua Schimel, Writing Science

Exactement.

Discuter des limites… et des forces

Dans le dernier billet, j’ai abordé la discussion d’une étude scientifique lorsque les résultats sont décevants en dépit d’une bonne démarche. Il ne faut pas confondre ces derniers avec les faiblesses de l’étude, c’est-à-dire les problèmes liés à une méthode quelque peu déficiente. Par exemple:

  • Un échantillon insuffisant
  • Une expérience qui n’a pas généré beaucoup de variance entre les participants
  • Des mesures simultanées alors qu’il aurait mieux valu un suivi longitudinal
  • Des problèmes de validité et de fidélité des mesures
  • Et des milliers d’autres

Continuer la lecture de « Discuter des limites… et des forces »

Discussion: quand tout a mal tourné

Parfois, vous avez fait un excellent travail de recherche mais les résultats ne sont pas au rendez-vous; ils sont peu concluants, pas significatifs ou encore très différents de ce qui était attendu. Si vous ressentez de la déception, c’est compréhensible: après tout le travail accompli, vous avez l’impression de ne rien avoir à montrer et vous savez que les résultats non concluants sont plus difficiles à publier. Adieu la revue à facteur d’impact élevé… Et si vos résultats vont vraiment à l’encontre des théories et méthodes établies, vous devrez vous lever de bonne heure pour les justifier.

Continuer la lecture de « Discussion: quand tout a mal tourné »