Composer le résumé d’un article scientifique

Dans un épisode classique de la série Columbo, nous savons d’entrée de jeu l’identité l’assassin puisque le premier quart met en scène le crime. Pour le reste de l’épisode, nous suivons le raisonnement du détective pour déjouer l’alibi de l’assassin et prouver sa culpabilité. Un article scientifique présente une structure assez semblable: le tout premier paragraphe qui s’offre au lecteur, le résumé, présente les questions de recherche et les réponses aux questions. Et comme dans Columbo, le résumé doit intriguer suffisamment le lecteur pour lui donner envie de continuer à lire.

Un résumé est une mini-version de l’article, en plus ou moins 250 mots (vérifiez les exigences de la revue visée!). Tous les éléments de base —introduction, méthode, résultats, discussion— doivent y être représentés, ce qui permet au lecteur de juger rapidement de la pertinence de l’article pour sa propre revue de littérature. Le lecteur doit aussi saisir vos résultats et leur importance. Inutile de dire que vous devriez écrire le résumé en dernier, une fois que vous avez l’article bien en tête. Je sais, à ce stade vous êtes épuisé, vous détestez votre article et vous voulez juste en finir. Courage! Histoire d’aller à l’essentiel, Je vous suggère de penser votre résumé en cinq points:

  • Contexte
  • Questions
  • Moyen de répondre aux questions
  • Réponse méthodologique
  • Réponse substantive

La clé de l’article, ce sont les questions de recherche, qui devraient donc organiser le résumé. Concevoir le résumé en fonction des questions devrait vous aider à choisir ce qu’il faut y mettre et ce qui n’est pas essentiel. Vous avez 50 mots par point à traiter en moyenne, mais vous pouvez en couper un peu dans le contexte pour en attribuer aux autres points. Par réponse méthodologique, je veux parler des réponses obtenues directement par la méthode d’analyse choisie, statistiques, expérience, etc. C’est important mais pas suffisant: la dernière phrase du résumé devrait exprimer ces résultats en termes de réponse aux questions, dans le contexte plus large. Résistez à la tentation de finir sur une formule vague, du genre «implications are discussed». Pas de mots à gaspiller pour des bouts de phrases qui ne contiennent aucune information pertinente.

Quoi d’autre? Trop de mots dans votre résumé? Il y a deux trucs pour couper des mots, que vous devriez d’ailleurs appliquer dans tout l’article. 1) Enlevez les adjectifs et adverbes et 2) transformez les phrases passives en phrases actives.

Sources pour ce billet:

Day, R. et Gastel, B. (2011). How to Write and Publish a Scientific Paper, Seventh Edition, Santa Barbara, CA: Greenwood.

Si vous ne connaissez pas Columbo, allez faire un tour sur Youtube.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s