Harmoniser les paragraphes: une histoire de Frankenstein

La plupart des étudiants dont je lis les brouillons d’article scientifique ou de thèse apprennent vite qu’il faut lier les paragraphes les uns aux autres pour créer une histoire cohérente plutôt qu’énoncer une liste d’idées. Seulement, il ne suffit pas de terminer un paragraphe sur une phrase qui annonce l’idée développée dans le paragraphe suivant pour créer une transition harmonieuse. Comme c’est la semaine d’Halloween, je vais vous l’illustrer avec la classique histoire du monstre et du savant fou.

Continuer la lecture de « Harmoniser les paragraphes: une histoire de Frankenstein »

Advertisements

La Plume scientifique a un an!

Après 75 billets, je suis plus déterminée que jamais à élucider le mystère de la belle et grande communication scientifique. J’ai gateaubeaucoup lu, beaucoup appris, beaucoup réfléchi et espère de tout cœur avoir donné un coup de pouce à quelques uns d’entre vous. Je vous répète ce que je crois profondément: pour devenir un leader, un scientifique doit d’abord devenir un excellent communicateur.

Merci, chers lecteurs, chers lectrices, de rendre visite à La Plume scientifique! Dans les prochaines semaines, je vais discuter de style et de quelques questions de ponctuation et d’anglais scientifique. Une autre année comme ça et j’aurai du matériel pour un deuxième livre!

Composer les paragraphes de l’article scientifique

Selon le classique The Elements of Style, le deuxième principe de style est de faire du paragraphe l’unité de base de la composition (le premier ? Faire un plan!). Ce principe rejoint celui qu’on vous a sûrement enseigné—se limiter à une idée par paragraphe—mais en poussant plus loin: chaque paragraphe doit contenir une histoire cohérente.

Continuer la lecture de « Composer les paragraphes de l’article scientifique »

À méditer: un obstacle à surmonter

I’m convinced that fear is at the root of most bad writing.

Stephen King, On Writing

Ça, et négliger la conjugaison.

Le graphique de l’arc narratif de la discussion

Pour compléter mon billet de la semaine dernière, voici une représentation graphique de l’arc narratif de la discussion.

Continuer la lecture de « Le graphique de l’arc narratif de la discussion »

L’arc narratif de la discussion

D’après mon expérience, il n’y a qu’une seule manière de réussir la section Discussion d’un article scientifique: travailler comme un défoncé sur l’introduction de l’article. Il y a au moins trois raisons à cela:

1) L’introduction place le problème spécifique dont traite l’article dans le contexte global du domaine de recherche. Si vous n’avez pas mijoté une belle synthèse de la littérature qui apporte un éclairage original sur le contexte théorique en plus de justifier vos questions de recherche, vous n’aurez rien à dire dans la Discussion. Vous allez juste répéter vos résultats avec moins de chiffres et plus de mots.

Continuer la lecture de « L’arc narratif de la discussion »

L’arc narratif des résultats

Si je vous semble quelque peu obsédée par la notion d’arc narratif ouverture-action-résolution, c’est qu’elle a collé un vocabulaire limpide à des notions que je saisissais à peu près mais sans arriver à les expliquer clairement. C’est tout particulièrement le cas de la section Résultats. Dans un autre billet tout comme dans mon livre, je vous ai fortement encouragés à structurer la section Résultats à l’aide des questions de recherche, nommer et rapporter l’analyse, puis l’interpréter brièvement. En termes d’arc narratif, voici ce que ça donne sous forme de figure:

Continuer la lecture de « L’arc narratif des résultats »