La bonne longueur de phrase

Je me pose plein de questions existentielles ces jours-ci, comme pourquoi écrire nos articles scientifiques à la voix passive sans y réfléchir? Pourquoi, en rédigeant en anglais, nous obstiner à choisir «perform» ou «conduct» quand «do» ferait l’affaire? Pourquoi décrire les analyses comme si elles s’étaient faites toutes seules? Pourquoi tant de haine? Mais je digresse. Bref, j’ai l’impression que nous écrivons nos articles scientifiques sur le pilote automatique et je me demande par quel moyen nous pourrions devenir plus attentifs à nos choix d’écriture.

Continuer la lecture de « La bonne longueur de phrase »

Advertisements

Conférence à l’UQAM

2016-11-23-14-38-06_editedMerci au Laboratoire de recherche comportementale appliquée pour l’invitation!

À méditer: communiquer la science

Many scientists see little connection between communicating their science and telling stories. They think of stories as made-up, while science is based on fact. However, to most writers, “story” simply describes a powerful way to communicate information to an audience.

Anne E. Greene, Writing science in plain English

Bien dit!

Écrivez-vous en «plain English»?

Si un anglophone a déjà qualifié votre apparence physique de plain, c’est une insulte. Si toutefois ce même anglophone qualifie votre anglais écrit de plain, c’est peut-être un compliment. Le principe du «plain English» est d’écrire avec des mots simples des phrases à la structure claire dont le propos va droit au but. Ce style semble avoir été développé pour rendre les publications gouvernementales lisibles, mais ses principes s’appliquent à l’écriture scientifique.

Continuer la lecture de « Écrivez-vous en «plain English»? »

Conférence sur l’anglais scientifique

2016-11-08-13-30-45Merci aux étudiantes et étudiants aux études graduées de la Faculté des sciences infirmières de l’université Laval de m’avoir invitée à donner une conférence sur l’anglais scientifique. Et merci pour les chocolats!

Nuancer une affirmation sans l’affaiblir

Quelle que soit votre discipline, sa littérature est pleine de contradictions et de questions sans réponses. Par la force des choses, votre revue de littérature devra nuancer quelques affirmations. Il y a toutefois une nuance entre nuancer et affaiblir.

Continuer la lecture de « Nuancer une affirmation sans l’affaiblir »