Provoquer l’inspiration

Reprenons la définition de l’inspiration donnée par Kaufman et citée dans mon dernier billet : “inspiration is best thought of as a surprising interaction between your current knowledge and the information you receive from the world”.[1] Cette interaction, vous ne pouvez pas vous en passer pour mener à bien votre projet d’écriture scientifique, mais vous ne pouvez pas non plus attendre de vous réveiller la nuit avec une soudaine vision de son fil conducteur. Vous devez donc trouver une stratégie pour la provoquer. Je vous présente la mienne, afin de de vous aider à découvrir la vôtre.

La première étape consiste à imprimer les articles scientifiques, les chapitres ou tout ce que vous avez lu sur un écran lors de votre recension des écrits et que vous jugez nécessaire à l’élaboration de votre problématique de recherche (si vous ressentez de la culpabilité pour les arbres, achetez des crédits de carbone !). J’ignore pourquoi, mais manipuler physiquement les écrits semble stimuler davantage le cerveau, le mien à tout le moins. Je présume ici que vous avez lu les textes et que vous maîtrisez bien leur contenu.

La deuxième étape consiste à trouver une grande table ou un plancher bien dégagé pour faire des piles. Prenez deux des textes imprimés et confrontez leurs conclusions : est-ce qu’ils discutent du même sujet ? Est-ce qu’ils arrivent à des conclusions similaires ? Complémentaires ? Opposées ? Selon la réponse à ces questions, décidez s’ils vont dans la même pile ou dans deux piles séparées. Prenez ensuite un troisième texte. Quel est son lien avec les deux autres ? Similarité, complémentarité, opposition ? Classez-le dans une des piles ou créez-en une nouvelle. Continuez ainsi jusqu’à avoir passé à travers de tous vos textes de référence.

À la troisième étape, considérez le contenu de chaque pile. Qu’est-ce qui vous a poussé à mettre ces écrits ensemble ? Quel est le thème qui les unit ? Peut-être qu’ils soutiennent tous une certaine conclusion ou qu’ils suivent une même approche méthodologique ? Ajoutez une note sur la pile pour résumer en quelques mots sa caractéristique principale et passez à une autre pile. Vous voudrez peut-être réviser votre classement.

Quatrième étape : réfléchissez aux liens entre les piles, encore une fois en matière de similitude, de complémentarité, de contradiction ou de tout type de relation. Le but de la manœuvre est de faire surgir des patrons de liens dans le chaos de vos connaissances par l’interaction entre des groupes d’idées. À ce stade, vous devriez commencer à entrevoir le fil conducteur dans la littérature scientifique concernant votre question de recherche : peut-être que les découvertes se succèdent en se complétant dans une belle continuité; peut-être avez-vous mis en valeur une contradiction fondamentale, basée sur des approches théoriques ou méthodologiques opposées, qui demande à être résolue. Peu importe sa nature, le patron de lien doit organiser vos références en un tout cohérent.

Revenons enfin à votre question de recherche : quel fil conducteur la relie au patron de lien que vous avez trouvé ? Est-ce qu’elle s’inscrit dans la continuité d’une suite de questions complémentaires ou vous obligera-t-elle à prendre parti dans un conflit ? Allez-vous tenter de contourner un obstacle méthodologique auquel les études précédentes se sont heurtées ? Quand vous pourrez répondre à cette question, vous constaterez deux choses : 1) vous comprenez votre problématique mieux que jamais et 2) vous êtes prêts à écrire un plan.

Voilà donc ma méthode pour trouver le sens dans un tas d’articles scientifiques. Ce n’est pas la seule, peut-être pas la plus optimale pour vous. Ce que j’espère, c’est vous inspirer à trouver la méthode qui vous convient pour arriver à faire surgir le patron de liens qui intégrera votre question de recherche dans la littérature scientifique existante. J’espère aussi que vous y prendrez plaisir. Après tout, n’est-ce pas la curiosité intellectuelle, le plaisir de jouer avec des idées, qui vous a conduit aux études supérieures ?

[1] Kaufman, S.B. (2011). Why inspiration matters. Harvard Business Review, Nov. 8, 2011. https://hbr.org/2011/11/why-inspiration-matters

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s