À méditer: pour devenir un leader

When I needed examples of good writing, I could usually go to the leaders in various fields—most write exceptionally well. […] These men and women not only think more deeply and creatively than most of us, they also are able to communicate their thinking in ways that made it easy to assimilate. That is how they became leaders.

Joshua Schimel, Writing Science

Un autre auteur que j’aime bien citer, Paul Silvia, nous encourage à publier dans l’objectif d’influencer notre discipline. Tout le monde ne peut pas devenir un leader, mais faire des efforts délibérés et soutenus pour améliorer la communication des idées bénéficie à tous les chercheurs, lecteurs et auteurs.

À méditer: jouer en travaillant

Playing with work gives us a certain lightness and flexibility when generating new ideas and also helps motivate us to continue to work long hours without becoming too stressed or depleted.

Caroline Gregoire et Scott Barry Kaufman, Wired to create: unraveling the mysteries of the creative mind

 Ces jours-ci, dès que j’ai une minute, je réfléchis à la manière de stimuler la créativité et de ramener le plaisir dans l’écriture scientifique. Cet extrait est une introduction à un billet à moi qui paraîtra bientôt sur le blogue de Thésez-vous?

À méditer: truc pour couper des mots

I believe the road to hell is paved with adverbs, and I will shout it from the rooftops.

Stephen King, On Writing

En effet, tout plein d’adverbes inutiles envahissent les articles scientifiques. Vous avez quelques mots de trop à couper pour respecter la limite imposée par la revue à laquelle vous voulez soumettre votre article? Faites la chasse aux adverbes. La majorité ne servent à rien.

En passant, oui, c’est LE Stephen King, ce qui prouve que l’horreur et les articles scientifiques ont une chose en commun. Plus qu’une peut-être…

À méditer: un fait indéniable

As a scientist, you are a professional writer.

Joshua Schimel, Writing Science

 

Rien à ajouter!

À méditer: la Méthode

We don’t want a merely descriptive Method section, one that spreads the bland facts on a blanket and hopes that passerby stop. We want a compelling Method, one that convinces the reader of something.

Paul Silvia, Write it up!

Autrement dit, la section Méthode n’est pas une excuse pour se vautrer dans les phrases passives et abuser des verbes faibles. Vous avez des actions à décrire après tout.

À méditer: se cacher derrière un mur de mots?

When you write in typical academic prose, it is nearly impossible to make a strong, clear statement. The benefit here is that no one can attack your position, say you are wrong, or even raise questions about the accuracy of what you said if they cannot tell what you have said.

Patricia Nelson Limerick, Something in the Soil

Hum, un peu dur tout de même. Mais interpréter les données demande de prendre position et de s’ouvrir à la critique. Un peu de courage ne fera pas de mal à votre écriture et, comme Limerick le mentionne plus loin dans son essai, les risques de se faire vraiment couper la tête sont tout de même faibles dans le monde universitaire…

À méditer: de l’éducation et des phrases molles

Every word that serves no function, every long word that could be a short word, every adverb that carries the same meaning that’s already in the verb, every passive construction that leaves the reader unsure of who is doing what—these are the thousand and one adulterants that weaken the strength of a sentence. And they usually occur in proportion to education and rank.

William Zinsser, On Writing Well

Impossible de contredire Zinsser ici… les auteurs d’articles scientifiques, qui comptent parmi les gens les plus éduqués du monde, semblent trop souvent croire que rien ne vaut une phrase passive pour exprimer une recherche excitante.

À méditer: bonne résolution

Oubliez le gym et la diète, voici votre bonne résolution pour la nouvelle année:

It is the author’s job to make the reader’s job easy.

Joshua Schimel, Writing Science

À méditer: la voix

Writers who want to sound smart drift toward the passive voice; they like its impersonal sound and its stereotypical association with scholarly writing.

Paul J. Silvia, How to write a lot

Je préfère les auteurs d’articles qui écrivent intelligemment au lieu d’essayer de le paraître…

À méditer: mieux penser pour mieux écrire pour mieux penser

Often, the process of structuring your thoughts to communicate them allows you to test and refine those thoughts. As you focus on writing clearly, you force yourself to think more clearly.

Joshua Schimel, Writing Science

Pas besoin de commenter! C’est de ma dernière trouvaille en matière de livre de référence, vous en entendrez parler!