Anglais scientifique: les “modal verbs” (et une petite correction à mon livre)

Vous les avez étudiés à l’école, mais un petit rappel sur les modal verbs de l’anglais dans le contexte des articles scientifiques terminera bien cette série de billets sur les verbes. En français, nous n’avons que deux auxiliaires, avoir et être. En anglais, il y a toute une série d’auxiliaires (en plus de to have et to be) pour indiquer le futur, le conditionnel et autres nuances. Je parle bien sûr des will, can, could, should et autres must.

Continuer la lecture de « Anglais scientifique: les “modal verbs” (et une petite correction à mon livre) »

Advertisements

Anglais scientifique : les temps passés rares

Si vous prenez le premier article scientifique qui traîne près de votre ordinateur et que vous encerclez les verbes conjugués au passé, vous allez vous apercevoir que la plupart sont au simple past. Ce dernier a fait l’objet de mon dernier billet. Il y a tout de même trois autres temps passés à connaître, pour les rares cas où ils sont appropriés et surtout pour ne pas les utiliser à tort et à travers.

Continuer la lecture de « Anglais scientifique : les temps passés rares »

Anglais scientifique : l’ambiguïté du «present perfect»

Le temps de verbe present perfect est formé de l’auxiliaire avoir au présent (has à la troisième personne du singulier et have pour les autres personnes) suivi d’un participe passé. Il compte parmi les temps présents parce que l’auxiliaire est au présent mais, en fait, il réfère à une action passée qui est toujours pertinente dans le présent. Comparez le même verbe au simple present et au present perfect:

Continuer la lecture de « Anglais scientifique : l’ambiguïté du «present perfect» »

Anglais scientifique: la conjugaison au «simple present»

J’ai remarqué que mon petit billet sur les temps de verbe, écrit en complément de mon livre, était l’un des plus populaires de la Plume scientifique. J’ai donc décidé d’écrire quelques billets sur la bonne utilisation des temps de verbe dans les écrits scientifiques en anglais pour compléter le livre et donner plus d’exemples. Commençons avec un des plus courants et des plus simples, le simple present.

Continuer la lecture de « Anglais scientifique: la conjugaison au «simple present» »

Anglais scientifique: Les règles, le style et l’apostrophe

En principe, c’est simple. L’apostrophe anglaise a deux usages, indiquer la possession et marquer la contraction. Réglons tout de suite le cas de la contraction: en langage familier, it is devient it’s, I would devient I’d, I cannot devient I can’t, etc. Les écrits scientifiques s’écrivent habituellement dans une langue trop formelle pour les contractions alors à moins d’avoir une rare maîtrise du style, mieux vaut les éviter. Continuer la lecture de « Anglais scientifique: Les règles, le style et l’apostrophe »

Le Québec, l’Algérie et l’anglais scientifique

Mille mercis à l’Université Saad Dahlab de Blida qui m’a donné l’occasion de participer à son atelier sur la lecture et l’écriture d’articles scientifiques en anglais! Ce fut très éclairant de constater que des étudiants d’horizons différents, les Québécois que je côtoie tous les jours et les Algériens que je rencontrais pour la première fois, rencontrent les mêmes difficultés lorsqu’il s’agit d’écrire un article scientifique dans une langue qui n’est pas la leur. Les Québécois sont sans doute plus exposés à la culture américaine, mais cet anglais prépare bien mal à la tâche d’écrire un texte technique à un niveau professionnel. Au fond, tout le problème est là; la formation universitaire habituelle néglige un aspect crucial du développement des connaissances scientifiques, la communication des résultats de recherche.

Continuer la lecture de « Le Québec, l’Algérie et l’anglais scientifique »

Anglais scientifique: la différence entre «phrase» et «sentence»

Savez-vous que le mot «phrase» existe en anglais, mais qu’il n’a pas du tout le même sens qu’en français? Récemment, comprendre ce qui clochait dans une phrase m’a amenée dans une zone exotique de la syntaxe anglaise, jamais visitée dans mes lointains cours de langue anglaise. Commençons donc l’année avec un peu d’anglais scientifique pour vos futures publications. Ne vous sauvez pas, c’est plus amusant qu’il n’y paraît!

Continuer la lecture de « Anglais scientifique: la différence entre «phrase» et «sentence» »

Écrivez-vous en «plain English»?

Si un anglophone a déjà qualifié votre apparence physique de plain, c’est une insulte. Si toutefois ce même anglophone qualifie votre anglais écrit de plain, c’est peut-être un compliment. Le principe du «plain English» est d’écrire avec des mots simples des phrases à la structure claire dont le propos va droit au but. Ce style semble avoir été développé pour rendre les publications gouvernementales lisibles, mais ses principes s’appliquent à l’écriture scientifique.

Continuer la lecture de « Écrivez-vous en «plain English»? »