Modèle d’argumentation 2: le Conflit

Si la Quête montre une progression harmonieuse de la recherche, le Conflit met en valeur le côté incertain, désordonné, voir chaotique de la recherche. Excitant, non? Et très utile. Les étudiants chercheurs les plus débutants peuvent être tentés d’ignorer les articles qui contredisent leur vision initiale de la littérature scientifique pertinente à leur projet; je le répète, sélectionner les articles qui vous conviennent et balayer les autres sous le tapis est une mauvaise pratique à proscrire complètement! S’il y a des contradictions dans la littérature scientifique, placez ces contradictions au cœur de l’argument.

Continuer la lecture de « Modèle d’argumentation 2: le Conflit »

Modèle d’argumentation 1: la Quête

Note: ce billet est la suite du précédent, que je vous recommande de lire d’abord.

Synthétiser la recension des écrits tout en justifiant ses propres objectifs de recherche représente la grande difficulté lors de l’écriture de l’introduction d’un écrit scientifique. Un moyen d’y arriver consiste à argumenter de manière à montrer les manques dans la littérature scientifique existante, que notre propre recherche contribue à combler. C’est un bon principe, mais parfois utilisé maladroitement; le manque peut s’avérer superficiel (“on a étudié cette association chez des enfants de 8 ans, mais pas chez des enfants de 9 ans”) ou alors ne découle pas clairement de la recension des écrits. Le manque à combler doit donc s’intégrer à un argument plus sophistiqué pour être efficace et cet argument commence dans l’organisation de la recension des écrits. La bonne nouvelle, c’est qu’un petit nombre de modèles d’argumentation couvre la majorité des situations dans le contexte d’un écrit scientifique. L’auteur Paul Silvia les appelle des “gabarits rhétoriques”. Comme j’aime bien répéter qu’un article scientifique raconte une histoire, je les appelle des modèles d’intrigue.

Continuer la lecture de « Modèle d’argumentation 1: la Quête »

Un argument faible

Sans doute, il y a plusieurs manières valables de justifier les objectifs de recherche dans un mémoire, une thèse ou un article scientifique. Elles ne se valent pas toutes, cependant, et il y en a une qui m’agace vraiment. J’ai vu cet argument servi par des étudiants de sciences sociales et de sciences de la santé, mais je soupçonne qu’il s’infiltre partout. Je vois même des profs le laisser passer sans ciller. Ça va comme suit, avec quelques variantes:

Continuer la lecture de « Un argument faible »