Réviser un article scientifique: voyez-vous vos erreurs ?

Dans mon dernier billet, je vous incitais à trouver un partenaire pour la révision de vos écrits scientifiques. Laissez-moi ajouter une nuance: n’infligez pas à votre partenaire votre premier brouillon sans l’avoir d’abord révisé de votre mieux ! Les premiers jets des meilleurs écrivains horrifieraient leurs admirateurs, alors que dire des brouillons produits par de simples mortels comme vous et moi ? Par respect pour votre partenaire, prenez le temps de faire le ménage de votre article avant de le lui envoyer. Et vous ne songeriez même pas à envoyer ce premier jet à votre superviseur sans l’avoir relu n’est-ce pas ?

Continuer la lecture de « Réviser un article scientifique: voyez-vous vos erreurs ? »

Advertisements

N’essayez pas ça (seul) à la maison : la révision d’un article scientifique

Vous voulez connaître le secret de la différence entre une écriture d’amateur et une écriture de niveau professionnel ? C’est simple : les pros passent plus de temps à réviser qu’à écrire. Je sais que pour plusieurs d’entre vous, rédiger un premier jet d’article représente un effort extraordinaire de volonté. Et je vous demande de doubler (et plus) le temps et l’énergie déjà investis dans l’écriture pour une réécriture ? Eh oui. Je n’ai pas créé ce blogue pour me faire des amis, mais pour vous dire ce que vos professeurs auraient dû vous dire au début de vos études supérieures. Je peux toutefois vous aider à aborder le processus de réécriture efficacement, ce que je vais faire dans la prochaine série de billets.

Continuer la lecture de « N’essayez pas ça (seul) à la maison : la révision d’un article scientifique »

Choisir ses mots dans un écrit scientifique

Dans un écrit scientifique, nous visons la précision. Mais quel degré de précision? Même parmi les scientifiques de votre domaine d’étude, il y a plusieurs audiences représentées par différentes revues savantes. Il y a d’abord les revues pointues, dont les articles se restreignent à explorer un sous-domaine spécifique d’une discipline. Ces articles s’adressent aux spécialistes, qui connaissent les théories du sous-domaine, les méthodes et le vocabulaire assorti. Pour publier dans ces revues, la précision du vocabulaire est primordiale et vous n’avez pas besoin de définir les termes techniques. Le jargon technique du domaine y est bienvenu, même requis. Des exemples de ce type de revues savantes traiteraient exclusivement d’archéologie australienne ou de la biologie des os.

Continuer la lecture de « Choisir ses mots dans un écrit scientifique »

Que la Force soit avec vos écrits scientifiques!

Si je comprends bien «la Guerre des étoiles», la Force est partout. Ça ne veut pas dire qu’elle est également répartie. À l’écrit, les fins sont des moments forts où vous avez la chance de marquer votre lecteur. C’est vrai pour la fin de l’article, la fin d’une section ou la fin d’une phrase. Donc, en composant une phrase, pensez à placer stratégiquement l’élément principal à la fin.

Continuer la lecture de « Que la Force soit avec vos écrits scientifiques! »

Nuancer une affirmation sans l’affaiblir

Quelle que soit votre discipline, sa littérature est pleine de contradictions et de questions sans réponses. Par la force des choses, votre revue de littérature devra nuancer quelques affirmations. Il y a toutefois une nuance entre nuancer et affaiblir.

Continuer la lecture de « Nuancer une affirmation sans l’affaiblir »

À méditer: la révision

Rewriting is as hard as composition is — that is, very hard work. But revising — fiddling and polishing — that’s gravy — I love it. I could do it forever.

Ursula K. Le Guin, Answers to a questionnaire (Harper Collins extra, The Birthday of the World)

Je suis convaincue qu’une des clés pour écrire un bon article est d’y prendre plaisir, d’une manière ou d’une autre.